Communauté

Astronomie

Les phyllosilicates : une source inattendue d’eau pour les planètes du système TRAPPIST-1

Publié par OSU Institut Pythéas - Membre du Réseau Culture Science Sud, le 14 février 2024   190

Une équipe internationale de scientifiques issus de l’Institut Origines d’Aix-Marseille Université, du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université) et de l’Université de Cornell a récemment proposé un scénario de formation original des planétésimaux autour de l’étoile TRAPPIST-1, même en l’absence initiale de glace d’eau dans le disque protoplanétaire. Ces résultats ont été publiés le 09 février 2024 dans Astronomy & Astrophysics Letters.

Illustration du mécanisme proposé : les grains de phyllosilicates dérivent vers l’intérieur du système. Une fois arrivés dans une région suffisamment chaude, ces grains libèrent leur eau sous forme de vapeur. Cette vapeur diffuse ensuite vers les régions plus froides où elle condense sur les grains, formant ainsi une couche de glace. © Lunine et al.
Illustration du mécanisme proposé : les grains de phyllosilicates dérivent vers l’intérieur du système. Une fois arrivés dans une région suffisamment chaude, ces grains libèrent leur eau sous forme de vapeur. Cette vapeur diffuse ensuite vers les régions plus froides où elle condense sur les grains, formant ainsi une couche de glace. © Lunine et al.

Contacts

Antoine Schneeberger, Doctorant AMU

Olivier Mousis, Chercheur Aix-Marseille Université - Tel. : +33 4 91 05 59 18

Magali Deleuil, Professeur des universités AMU - Tel. : +33 6 19 64 44 41