Cultivez-vous « ANTIQUE MODERNE »

Publié par Bertrand Roussel, le 11 janvier 2021   37

Xl antique moderne

Nice est une ville vivante, active, moderne, probablement à l’image de ce que fut la ville romaine de Cemenelum en son temps.

L’exposition « Sosno squatte l’Antique » au Musée d’Archéologie de Cimiez construit une passerelle entre ces deux époques et offre – grâce à une installation inédite et créative des œuvres de l’artiste au cœur même du site archéologique – d’expérimenter le trouble et l’écrasement de la perspective temporelle.

Quels sont les artefacts antiques ? Quelles sont les œuvres modernes ? Il n’est pas toujours aisé de figurer la frontière entre les uns et les autres.

Cultivez-vous vous propose de découvrir ou de re-découvrir cette exposition accompagnée de contenus inédits qui éclairent d’une lumière nouvelle le travail de l’artiste Sacha Sosno.

Retrouvez les contenus de la thématique « Antique Moderne » sur le site avec le #THEMA https://cultivez-vous.nice.fr/...


Au programme cette semaine sur cultivez-vous.nice.fr :

Focus sur l’exposition « Sosno squatte l’Antique » au Musée d’archéologie de Cimiez :

Entretien : Le musée d'Archéologie de Nice / Cimiez donne la parole à deux des concepteurs de l’exposition afin d’évoquer les grandes lignes du travail de Sacha Sosno et son rapport à l’Antiquité.

Visite : Bienvenue dans l'atelier de l'artiste Sacha Sosno.

Quiz : Vous pensez tout connaitre de l’œuvre de Sosno ? Pas si sûr…

Immersion : Découvrez une partie de l’exposition sous forme de photographies à 360°.

Aux sources de l’antique : Le médiateur du Musée d’Archéologie Nice / Cimiez Romain Lavalle décortique pour nous les sources antiques qui ont inspirées le travail de Sacha Sosno.

Vous avez dit Sosno ?

La Tête carrée, une œuvre habitable extraordinaire : La Tête Carrée abrite les services administratifs de la bibliothèque municipale à vocation régionale de Nice.

Focus sur l’œuvre Intervention à image constante au MAMAC : retour aux sources de la démarche oblitératrice de l’artiste.

Vous avez dit Antique ?

Danse à Cemenelum : Ghislaine Caccia propose une performance dansée pour découvrir le site archéologique de Cimiez au travers de l'évocation des dieux et des déesses de l'Olympe.

Le saviez-vous ? Encore trop peu connu du public français, le tout puissant marchand d’art britannique Ernest Gambart (1814-1902), mort et enterré à Nice, avait un goût marqué pour l’Antiquité gréco-romaine : en témoignent sa « villa-temple » revêtue de marbre, à Fabron, et les tableaux qui constituaient sa riche collection, dispersée dans le monde entier après sa mort. (Archives NCA)


Restez connectés sur le compte Instagram @NiceCultivezVous :