7 photos-montages : retour sur le 38e Forum-séminaire du réseau Culture science

Publié par Gulliver - Membre du Réseau Culture Science PACA, le 10 septembre 2019   230

Xl 5 okhra 2

Mercredi 4 et jeudi 5 septembre, la Fruitière Numérique a accueilli à Lourmarin les membres du réseau Culture science. Interventions, échanges, visites et moments de convivialité ont rythmé ces deux intenses journées. 

Première matinée 


 - Accueil café, découverte des nouveaux dépliants (saison 2019/2020) du réseau Culture science et des gobelets recyclables marqués du logo d'EchoSciences. Ils seront diffusés notamment pendant la prochaine Fête de la Science. 

- Ouverture par la coordination Etat/Région : Marc Savasta, Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie PACA présente aux membres Jean-Luc Parrain, nouvel Adjoint au DRRT (nous lui souhaitons la bienvenue, cf. infra) et François Herbaux, Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur. Mot de bienvenu de Pauline Metton, Directrice de la Fruitière Numérique. 

- Table ronde 1 : la CSTI est les FabLabs, les Tiers lieux - Les FabLabs

- Ateliers croisés


Pause repas


Première après-midi


- Table ronde 2 (sciences ouvertes et sciences participatives)   

- Présentation de 3 nouveaux membres : Musée Urgonia, Archives nationales d'Outre-mer et Inrap

Tables rondes animées par Pedro Lima pour SYNOPS Editions, qui a présenté à la Fruitière sa nouvelle exposition "Sur la piste du loup"

Sur la piste du loup
Une exposition SYNOPS Editions

Pour finir la journée, visite de Lourmarin. 


Seconde matinée : un second petit déjeuner

Après un repas et une soirée astro "La tête dans les étoiles" conviviale, dans les transats, au bord de la piscine.....

Photos des repas : Fernande Vedel


Départ à 8 heures de l'hôtel pour Apt et la visite de la Maison du fruit confit : historique de la maison, présentation des technologies et process utilisés, point R&D et...dégustation (copieuse pour certain.es). Aussi, à la demande des séminaristes et en guise d'intronisation, les quelques kilomètres de bus sur la route du Conservatoire des ocres et des couleurs de Roussillon sont mis à profit par Jean-Luc Parrain, directeur de recherche en chimie, désormais DRRT Adjoint, pour approfondir quelques notions sur les différents types de sucres. 

Avec Ôkhra, Conservatoire des ocres et des couleurs, il en va de la couleur comme de la musique : un Conservatoire pour pratiquer, échanger, adapter et ainsi faire vivre les couleurs et les ancrer dans ce siècle, à travers leur histoire, les savoirs-faire et les objets qui vont avec...


... la couleur, c'est aussi le geste et la pratique. Les séminaristes sont invités à fabriquer leurs pigments et à laisser libre cours à leur créativité. 

Alliant techniques ancestrales et technologies modernes, une main dans les pigments, l'autre sur la tablette, ce séminariste symbolise la modernité du concept Ôkhra : traditions vivantes et en constante réinvention pour mieux s'adapter à notre siècle, pluridisciplinarité et vision systémique. Un grand merci à Mathieu Barrois, directeur d'Ôkhra, qui a su partager son enthousiasme et dont quelques grains de sa montagne de savoirs, entre géologie, chimie, histoire industrielle et technique, histoire locale, linguistique, etc. ont donné un éclat tout particulier à cette journée. 

Seconde après-midi 

Martin, le camion autrefois bleu. Ou vert. Ou rouge. Ou...

Fin de la visite d'Ôkhra (exposition temporaire) et départ pour Coustellet, après un repas partagé aux côtés d'un camion sans âge marqué par les effets du temps. Quant à la couleur de sa jeunesse, même les anciens l'ont toujours ignorée...



Mention spéciale à cette séminariste : le bleu jusqu'au vernis à ongles, bel hommage à l'exposition temporaire présentée actuellement à Ôkhra !!! 


Pour finir cette journée et ce séminaire, visite du Musée de la lavande. 

Comment ne pas songer à Jean-Baptiste Grenouille, héros ambivalent du Parfum de Patrick Süskind, en déambulant parmi ces collections d'objets anciens dédiés à la parfumerie... 


Goût, ouïe, vue, odorat : ce séminaire aura été riche de sens. Ce sont surtout les liens, entre art et science, entre recherches et technologies, entre chercheurs et artisans, etc. et surtout entre membres du réseau qui donnent tout leur sens à de telles journées. 

Aussi, nous vous invitons, via les commentaires sous l'article, à prolonger les échanges et à partager votre expérience de ce séminaire. 


Avec nos remerciements à Pauline Metton et aux équipes de La Fruitière Numérique pour l'organisation sans faille de ces deux journées ainsi qu'à l'ensemble des intervenants pour la qualité des présentations et échanges.