#VisagesdelaScience : Patrick Michel, directeur de recherche CNRS à Lagrange

Publié par Cnrs Délégation Côte D'azur - Membre Du Réseau Culture Science Paca, le 23 mars 2021   59

Xl patrick michel

"Comprendre l'origine des astéroïdes et le processus de collisions entre les petits corps du système solaire"

Découvrez le portrait de Patrick Michel, directeur de recherche CNRS à Lagrange (CNRS-OCA-Université Côte d'Azur)

Réécoutez l'interview de Patrick sur France Inter du dimanche 21 mars à l'occasion du passage de l'astéroïde 2001 FO32 près de la Terre.

Retrouvez le portrait de Patrick ainsi que d'autres portraits sur le site de la Délégation Régionale CNRS Côte d'Azur

+ d'info
Le laboratoire J.-L. Lagrange est une unité mixte de recherche de l’Observatoire de la Côte d’Azur, du CNRS et de Université Côte d'Azur. C’est un laboratoire pluridisciplinaire qui re- groupe des équipes d’astrophysique (planétologie, physique stellaire et solaire, galaxies et cosmologie), de mécanique des fluides, de traitement du signal et images et d’instrumentation pour l’observation astronomique à haute résolution spatiale et haute dynamique. Des compétences transverses en calcul à haute performance sont au coeur des capacités des équipes pour développer de nouvelles théories et modèles et de les confronter à des observations acquises sur les grands télescopes au sol et dans l’espace. Le laboratoire est à la tête d’un consortium européen développant MATISSE, un instrument de seconde génération pour l’interféromètre VLTI de l’ESO en cours d'installation au Chili. Une station de contrôle à distance de l’interféromètre CHARA/VEGA situé au Mont Wilson en Californie est disponible à l’Observatoire de Calern. Le laboratoire est également impliqué dans plusieurs missions spatiales, particulièrement dans la mission Gaia de l’ESA avec un rôle majeur dans le traitement et l’analyse des données et dans la mission EUCLID. Un fort programme de R&D forme la base des futurs programmes instrumentaux. Le laboratoire met un accent important sur la formation, pilotant le nouveau Master MAUCA et accueillant des doctorants, sur les collaborations internationales avec de nombreux visiteurs présents à long terme au laboratoire, et organisant plusieurs conférences internationales chaque année.