Conférence

La nucléosynthèse stellaire

L’édition 2018 du cycle de conférences du CPPM « Mystères au cœur de l’Univers et de la matière » se poursuivra le 31 mars à 10 heures,

La nucléosynthèse stellaire

par Stéphane Goriely, chercheur associé FNRS, IAA, Université libre de Bruxelles

Inscriptions nécessaires sur le portail : https://www.cppm.in2p3.fr/confCPPM.php

Site d’accueil :

Campus universitaire de Luminy - Faculté des sciences, bâtiment A, amphithéâtre 6 (sous réserve de changement de lieu) 163, avenue de Luminy 13009 Marseille


Résumé :

L'une des questions fondamentales à laquelle l'astrophysique s'efforce d'apporter une réponse concerne l'interprétation de la composition présente et passée de l'Univers et de ses nombreux

constituants. La théorie de la nucléosynthèse tente à cette fin d'expliquer l'origine des différents nucléides observés dans la nature en identifiant les divers sites astrophysiques et processus

nucléaires capables de les avoir synthétisés.

La nucléosynthèse stellaire fait appel à des domaines de recherche variés et complémentaires dans lesquels des progrès impressionnants ont été effectués ces dernières années. Il s’agit principalement de la physique nucléaire expérimentale et théorique, ainsi que dans la modélisation astrophysique et l’observation astronomique au sol et à partir de l’espace. Malgré de tels progrès, de nombreuses énigmes restent inexpliquées. En particulier, l’origine des noyaux plus lourds que le Fer soulève encore de nombreuses questions, tant sur la modélisation des sites astrophysiques susceptibles d’abriter de tels processus nucléosynthétiques que sur la physique nucléaire requise dans la description des noyaux exotiques impliqués.

Xl 440px nucleosynthesis in a star
Organisateur :
Magali Damoiseaux
06.75.71.37.93
damoiseaux@cppm.in2p3.fr
http://www.cppm.in2p3.fr
Lieu :
AMU - Campus Luminy
163 Avenue de Luminy, Marseille, France
Tarifs :

Entrée gratuite sur inscriptions