Du fossile au paysage: la nouvelle salle de géologie vous donne les clés du passé du bassin minier

Publié par Lucile Decombe, le 26 janvier 2022   150

Développée pendant plusieurs années, cette salle couronne le fruit du travail du comité scientifique du musée. Son inauguration a été retardée par la situation sanitaire… elle est désormais ouverte au public depuis septembre 2020.

Vous ne la connaissez pas encore ?! Venez, faisons un petit tour des lieux ensemble…

Dès l’entrée, une première halte, un premier choc visuel –il y en aura d’autres… Un gros bloc de charbon noir sur fond rouge ! Impressionnant ! qui donne envie d’en voir plus ! 

La suite de la visite se fera entre des parois « gris bleuté » rythmées de niches de diverses couleurs et de nombreuses photos et illustrations, qui permettent de progresser pas à pas dans la compréhension de la formation du charbon.

Vous passerez ainsi du végétal au minéral… des fossiles de fougères et autres plantes du carbonifère, il y a 300 millions d’années, à leurs modèles moléculaires aujourd’hui, grâce à une sorte d’assemblage de « pièces de lego » montrant leur composition intérieure et leur transformation en charbon au fur et à mesure de l’évolution.

Du végétal au charbon, ou plutôt aux charbons, oui, au pluriel ! Celui de notre bassin, le lignite, est bien là, analysé en détail. Mais on comprend vite qu’il y a plusieurs types de charbon, avec des différences bien marquées. Et des pétroles aussi. Tous issus de la transformation du végétal.

Le second choc visuel : la vitrine d’abord avec ses fossiles de coquillages et d’animaux lacustres, ses moulages de tortue et de crocodile ! Nous voilà enquêteur, les fossiles deviennent des indices du passé, ceux-là même qui ont permis de reconstituer en volume l’aspect de notre territoire il y a 75 millions d’années.

Du fossile au paysage… on remonte le temps. Les fossiles prouvent l’existence d’un lac et de tout un écosystème avant la présence de l’Homme sur Terre. C’est bien de notre territoire qu’il s’agit, le bassin de l’Arc. Cette reconstitution vous étonnera.

On passe ensuite à des questions plus poussées, des sujets de société : les énergies, leur production à partir du charbon ou d’autres sources, et la préservation de notre planète. A chacun de se faire son idée à partir des éléments de réflexion proposés ici.

Pour finir, un dernier choc, avec un miroir qui nous renvoie à nous même, la fin de l’aventure. On parle du cycle du carbone ou de comment le carbone – qui compose l’essentiel de notre charbon – est en fait présent partout naturellement : dans l’eau, dans l’air, dans les roches, et dans le vivant, végétal et animal, en nous. Un composant essentiel de tout ce qui existe…

Cette salle est avant tout un voyage que chacun peut faire à sa manière, en allant plus ou moins loin. Des films sont proposés sur deux télévisions, ainsi que des fiches explicatives plus scientifiques pour les plus curieux.