Exposition

Biomorphisme : approche sensible et conceptuelle des formes du vivant

Bio-morphisme, vie et forme, n’est-ce pas redondant ? En effet, qu’est-ce que la vie, si ce n’est une discontinuité dans l’a-morphe, une singularité dans la non-forme ? Forme se détachant d’un fond, organisme se différenciant d’un milieu, et entretenant avec lui un dialogue qui se traduit à son tour par l’émergence d’un deuxième niveau de formes. Le vivant fait montre d’une extraordinaire inventivité formelle, d’une très grande variabilité et plasticité. Les formes du vivant sont multiples, foisonnantes - sinon infinies – et toujours étonnantes.

 Cet étonnement est celui des artistes, des scientifiques et des philosophes, réunis dans le programme de recherche « Biomorphisme. Approches sensibles et conceptuelles des formes du vivant ». Leur méthode est résolument transdisciplinaire, et sans hiérarchisation entre propositions artistiques et scientifiques. Leurs recherches les amènent à articuler entre eux : les aspects théoriques de la morphogenèse, l’esthétique du biomorphisme artistique, l’étude psychologique de l’empathie et de la perception, enfin les enjeux politiques - dans la crise écologique actuelle, plus que jamais, le besoin se fait sentir de réactiver notre sensibilité au vivant, de reprendre conscience de ce qui nous lie à la communauté biotique dans son ensemble. Posons sur le vivant un regard qui en dégage la complexité formelle, par-delà la naïve familiarité que nous entretenons habituellement avec lui.

 Cette exposition réunit les univers de huit artistes. Ils utilisent des médiums très divers, chacun plaçant à sa manière les formes du vivant au fondement de son travail, sans nécessairement opposer sensibilité et conceptualisation, abstraction et figuration. Les formes présentées peuvent être celles des corps, des organismes animaux ou végétaux eux-mêmes ; mais elles peuvent être aussi celles des « productions » du vivant : son habitat (coquilles, cocons, toiles) ou les traces qu’il laisse dans la nature. Certains artistes mettent plutôt en scène le geste, les métamorphoses ou les jeux stratégiques des animaux (camouflage, mimétisme), ou encore les formes de la sensation et de la perception, les formes de l’empathie et ses limites…

 Julien Bernard (maître de conférences en philosophie), Sylvie Pic (artiste), Pascal Taranto (professeur des universités en philosophie et directeur du Centre Gilles-Gaston Granger)

Exposition à La Friche Belle de Mai du 10 novembre au 10 février 2019 - 41 rue Jobin 13003 Marseille.  Horaires : Du mercredi au vendredi de 14h à 19h, samedi et dimanche de 13h à 19h. Plus d'informations surhttp://www.centregranger.cnrs.... et sur  https://biomorphisme.hypotheses.org/

Contact presse : Sylvie Pons 04 13 55 33 21

Xl affiche biomorphisme recto web2510
Lieu :
La Friche Belle de Mai
41 Rue Jobin, Marseille, France
Tarifs :

Tarifs : 5 € plein, 3 € réduit. Gratuit pour les étudiants et les moins de 18 ans

du
nov. 10 2018
au
fév. 10 2019

De 13:00 à 19:00

Documents :