TÉTHYS : Transitions énergétiques, territoires, hydrogène et société

Publié par Anne Lalo, le 29 mai 2018   1.1k

L'Université de Caen Normandie lance un projet de recherche sur la transition énergétique liée à l’hydrogène dans une perspective socio-anthropologique. Le partenariat associe des chercheurs en sciences humaines (à Caen, Nice, Dijon et Nantes) et le centre de culture scientifique, technique et industrielle de la région Normandie (le Dôme). Il comprend quatre volets : une vulgarisation scientifique de l'hydrogène et de ses usages, une revue de presse des expériences innovantes existant au niveau des territoires, des enquêtes sociologiques et une réflexion juridique. Ce projet vient d’obtenir un financement de l’Agence nationale de la recherche de près de 300 000 euros sur 3 ans.

Partant du postulat qu’une transition énergétique ne peut être qu’aussi sociale, ce projet se propose de répondre, en étroite collaboration avec les acteurs des territoires, à un ensemble de questions inhérentes au processus de transition énergétique liée à l’hydrogène. Aux logiques verticales et descendantes des processus initiés par les Régions et les industriels, peut-on opposer d’autres définitions de la transition ? Y-a-t-il de nouveaux référents de la transition à inventer pour faire advenir un modèle décentralisé et territorialisé ? Comment faire pour que la technique ne serve pas un filtre régulant l’accès aux moyens de la transition mais un vecteur fédérateur servant à fabriquer des citoyennetés environnementales ?

L’enjeu est de produire une analyse sociétale des enjeux de la transition énergétique sur la base d’un dispositif empirique et expérimental novateur, à l’intersection des sphères du savoir, de la gouvernance, de la recherche (innovation) et des pratiques (usages). Le Dôme, centre de sciences de Caen Normandie participera, grâce à sa démarche LivingLab, à la mise en œuvre de de ce programme de recherche.

Cette expérimentation sera enrichie par un important travail d’enquête sociologique inédite en France auprès de deux publics porteurs d’enjeux : les étudiants et les chefs d’entreprises. En ce qui concerne les chefs d’entreprises, il s’agit d’évaluer s’ils seraient disposés à utiliser des véhicules à hydrogène dans leur entreprise et, pour les étudiants, de mesurer leur attitude à l’égard de la location de vélos à hydrogène pour leurs trajets "domicile-université".

À cette fin, on comparera les populations de trois régions : la Normandie et la Bourgogne d’une part, (groupes expérimentaux de référence), et la Côte d’Azur, d’autre part (groupe témoin de comparaison).

Le projet TÉTHYS, coordonné par Frédérick Lemarchand, enseignant-chercheur au Centre de recherche sur les risques et les vulnérabilités (CERReV), rassemblera 18 chercheurs. Il a obtenu un financement de l'Agence nationale de la recherche (ANR) de 300 000 sur 3 ans.

Annonces, rendez-vous, interviews, restitutions d'ateliers, ... Suivez toute l'actualité du parcours dans notre dossier spécial "TÉTHYS".

Crédits : Zero emission resource organisation (FlickR, Licence CC).