Une biotechnologie de revalorisation des eaux usées produisant un liquide de fertilisation des terres d'agriculture biologique.

Publié par jean Marius D'Alexandris, le 30 mars 2018   370

Xl cop 21

La problématique  de l'eau potable dans le monde est intimement liée à la problématique de l'assainissement des eaux usées sa  principale source de pollution. La terre, le sol et les sous sols, l'environnement, les milieux hydraulique naturels, les nappes phréatiques servent de -poubelle- de l'assainissement des eaux usées.  Les eaux usées à caractéristique ‘biologique’ contiennent de l'OR-ganie, un enrichissement naturel de la terre végétale. 

Ce liquide en sortie du procédé « Fosse Biologique »lyseconcept contient de l’eau, de fines particules de matière organique en suspension, une flore bactérienne active, des composants biochimiques (azote, nitrate, potasse phosphate, ammoniaque, urée), le tout formant un engrais naturel.

Cette biotechnologie est implantée sous la forme d’un concept d’épuration biologique intéressant tout endroit consommant de l’eau quotidiennement pour les besoins domestiques.

Cette biotechnologie s’implante en toute zone du globe, en tout lieu, en toute configuration, adaptée à la production d’eaux usées: hôtel, restauration, industrie, école, communauté, individuel. 

Quel que soit le lieu de l’installation de la biotechnologie, le rejet du liquide en sortie du dispositif est dispersé sur un exutoire végétalisé en complément d’épuration du procédé. Cette biodiversité pouvant servir de support alimentaire pour l’habitat mais aussi pour la communauté des défavorisés.

Le concept biotechnologique d’épuration des excréments préserve la salubrité des zones à forte densité d’habitat.

La biotechnologie recyclant immédiatement le liquide en sortie du procédé, procure une réduction du prélèvement d’eau potable des réserves souterraines tout en préservant les nappes phréatiques de la pollution.