Professionnel

Journées d’étude « Culture scientifique et transition touristique : quels enjeux pour les territoires alpins ? »

En croisant le regard des acteurs socio-culturels et l’analyse des chercheurs en sciences humaines et sociales, ces journées d’étude proposent d’interroger la mise en tourisme de la culture scientifique en territoire de montagne comme réponse à l’injonction de la transition écologique. Les territoires de montagne sont en effet tout particulièrement désignés comme des formes de laboratoires à ciel ouvert pour une mise en œuvre de cette transition face au double constat de l’essoufflement du modèle de « l’Or Blanc » et de la précocité montagnarde des signes du changement climatique. Des projets de mise en tourisme de la culture scientifique portés par des acteurs locaux soucieux d’anticiper « l’après ski » (ré)émergent à travers des formes variées de tourisme scientifique. Les Alpes du Sud, et plus particulièrement les Hautes-Alpes, n’échappent pas à ce phénomène qui touche l’ensemble du massif alpin où cohabitent l’(hyper)anthropisation des stations de ski et la (pluri)labellisation d’espaces naturels protégés. Cette évidence se doit toutefois être questionnée afin de comprendre les tensions et les potentiels de ces formes d’innovations territoriales, entre enjeux démocratiques, environnementaux, culturels et économiques.



Ces journées s’inscrivent dans le cadre des activités de recherche du LabEx ITTEM – Innovation & transitions territoriales en montagne, plus particulièrement du programme « Montagne, communication et astronomie : enjeux publics autour des sciences et du tourisme » (MAESTRO) porté par le GRESEC. Il s’inscrit également dans le cadre des activités de formation du master Gestion durable des territoires de montagne (GDTM) du Pôle universitaire de Gap et du master Communication et culture scientifiques et techniques (CCST) de l’Université Grenoble Alpes.

Mardi 24 novembre

9h30 – Ouverture

Mikaël Chambru (Labex ITTEM / GRESEC, Université Grenoble Alpes) Cécilia Claeys (LPED, Aix-Marseille Université)

10h – Atelier #1 : regards de chercheurs

« Ce que la culture scientifique fait au tourisme et réciproquement » Marie-Christine Bordeaux (GRESEC, Université Grenoble Alpes) Pascal Mao (PACTE, Université Grenoble Alpes)

14h – Atelier #2 : regards d’acteurs

« La mise en tourisme de la culture scientifique dans les Hautes-Alpes » Aurélien Rateau (Gap sciences animation) Vincent Martin (Alpes-Là !)

Mercredi 25 novembre

9h30 – Mise en perspective

« Les espaces naturels protégés à l’épreuve du tourisme scientifique » Pierrick Navizet (Parc national des Ecrins)

10h30 – Atelier #3 : regards d’acteurs

« La vulgarisation scientifique et l’astrotourisme dans les Alpes du Sud » Héloïse Granier (Séolane) Jérôme Astreoud (Copernic – Gap Astronomie)

14h– Atelier #4 : regards de chercheurs

« Ce que le tourisme scientifique fait à la patrimonialisation de la nature et réciproquement » Bruno Charlier (PASSAGES, Université de Pau et des Pays de l’Adour) Yannick Vialette (PACTE, Université Grenoble Alpes)

Jeudi 26 novembre

10h – Mise en perspective

« Les sciences et le tourisme dans l’histoire des territoires alpins » Anne-Marie Grasset-Abisset (LARHRA, Université Grenoble Alpes)

11h30 – Bilan

« Transitions et enjeux publics de la mise en tourisme de la culture scientifique » Mikaël Chambru (Labex ITTEM / GRESEC, Université Grenoble Alpes) Cécilia Claeys (LPED, Aix-Marseille Université)


Xl maestroaffichevf
Organisateur :
Mikaël Chambru, Cécilia Claeys et Quentin Daveau
Sur twitter : #MAESTROgre

https://maestro.hypotheses.org/1027
Tarifs :

Gratuit, en ligne (visioconférence)

Pour participer aux journées d’étude, inscription obligatoire via mikael.chambru[at]univ-grenoble-alpes.fr.

Public :

Ouvert à tou-te-s

du
nov. 24 2020
au
nov. 26 2020

De 09:30 à 12:30