"Radon" ? Vous avez dit "zone 3" ?

Publié par Apprentis pas Sages - Membre du Réseau Culture Science PACA, le 17 décembre 2018   4.4k

Xl irsn figure1 potentiel radon formations geologiques

Il y a quelques temps, les vésubiens se sont inquiétés de voir certaines de leurs communes classées en "zone 3" radon. Pour autant, doit-on vraiment faire ses bagages et quitter notre belle vallée ?  Doit-on déconseiller les balades dans nos villages ?  Un article pour faire le point.

  • Qu’est-ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif naturel. On en trouve absolument partout, car il est produit par la désintégration de l’uranium et du radium qui se trouvent dans les sols. Sa concentration varie en fonction des conditions météorologiques et de la quantité de roches radioactives d’une zone. Les sols granitiques, par exemple, en contiennent plus que les zones sédimentaires. Ce gaz se retrouve aussi dans l’eau souterraine, et dépend en grande partie des roches dans lesquelles l’eau est contenue. Cependant, ce gaz étant très volatil, une fois à l’air libre, il s’échappe dans l’atmosphère en quelques heures.

  • Qu’est-ce que la « zone 3 »?

Tout le territoire est exposé au radon, certaines zones sont plus susceptibles que d’autres d’avoir des concentrations fortes en radon. Un arrêté du 27 juin 2018, donc très récent, après cartographie du territoire, a déterminé des zones à potentiel radon classées de  1 à 3 (voir image). Les classes 1 sont des zones à potentiels faibles, et 3, des zones à potentiels élevés Les mots ont ici de l’importance, un potentiel radon élevé ne signifie pas nécessairement qu’il y a du radon en grande quantité dans votre habitation, mais simplement, que la probabilité d’en trouver est plus grande.

Ce risque, qui a toujours existé, mais n’avait jamais été pris en compte auparavant est donc maintenant surveillé, ce qui a pour objectif de mieux protéger la population. Il convient donc de vous donner tous les éléments pour bénéficier d’un air plus pur que d’habitude.

  • Comment s’en prémunir ?

S’en prémunir est assez simple, puisqu’il s’agit d’un gaz, il suffit d’aérer suffisamment. Si vous êtes inquiets, vous pouvez vous fournir un dosimètre radon, pour une somme comprise entre 15 et 25 euros. Pour que cette mesure soit valable, il faut l’effectuer dans les pièces  à vivre pendant plusieurs semaines, de préférence en hiver (période où l’on ferme plus souvent les fenêtres). Si la mesure s’avère élevée, on peut réfléchir à une meilleure isolation du sol, et à une amélioration du système d’aération.

Vous pouvez aussi faire appel à une société agréée pour effectuer ces mesures,  vous en trouverez la liste auprès de l’autorité de sureté nucléaire : www.asn.fr

  • Quels sont les risques ?

L’exposition au radon a été étudiée chez des mineurs d’uranium qui développaient plus de cancer du poumon que la moyenne. Une exposition au radon pendant trente ans ou plus, à 200Bq/m3 * est significative et augmente le risque de développer ce type de pathologie. Limitez votre exposition au radon en aérant bien votre habitation est donc d’autant plus important que vous y passez beaucoup de temps.

Conclusion : N’hésitez pas à vous informer auprès des sites officiels, mais pas de panique, cela ne change rien pour notre quotidien. Ouvrez donc grand les fenêtres, et informez-vous sur les obligations liées à ce nouveau zonage qui concerne surtout les loueurs, les vendeurs et les établissements recevant du public.

Vous êtes effectivement dans l’obligation de signifier lors de la vente de votre habitation que notre commune de Belvédère est en zone 3 « radon ». Vous pouvez également donner toutes les informations pratiques pour que ce risque ne fasse pas fuir votre investisseur.

Vous trouverez toutes les sources et plus d’informations sur les sites web suivants :

  • Institut de radioprotection et de sécurité nucléaire : www.irsn.fr

 Standard téléphonique : 01.58.35.88.88

Centre d'information public ASN    Tél. : 01 46 16 40 16 

ASN à Marseille : 36, boulevard des dames 13235 Marseille cedex 2

Tél : +33 (0)4 88 22 66 27

Fax : +33 (0)4 88 22 66 49

marseille.asn@asn.fr


Vous pouvez aussi consulter l’arrêté du 27 juin 2018 portant délimitation des zones à potentiel radon du territoire français sur www.legifrance.gouv.fr


*Becquerel par mètre cube (Bq/m³) :  1 Bq correspond à une désintégration par seconde. Le Bq/m³ (ou Bq.m-3) est l’unité de mesure de la concentration en radon dans l’air.