Antoine Pasquier, un doctorant qui bulle !

Publié par Echosciences Provence-Alpes-Côte d'Azur, le 27 août 2021   740

Quels points communs entre une compétition internationale du jeu en ligne Fortnite et une thèse en agrobiologie ?

Aucun, en première, voire même en seconde approximation.

Il semble pourtant que des passerelles existent entre ces deux mondes. La démarche scientifique peut être mise au profit de meilleurs résultats en compétition de jeux en ligne :
- recueil et analyse de données en vue de répondre à une problématique préalablement soulevée ;
- esprit critique (remise en question des résultats et des données) ;
- concentration intense et capacité à fournir une grosse charge de travail ;
- méthodologie du débat (le jeu en ligne, du E-sport ou pas ?), etc.

Ces passerelles, Antoine Pasquier les franchit, et même les construit, au quotidien. Doctorant en agrobiologie (rattaché à l’Université Côte d’Azur à l’Institut Sophia Agrobiotech / INRAE-CNRS-UCA), « Papasss » est également coach (équipe Solary) et commentateur de compétitions de jeux vidéo. Avec son regard scientifique rigoureux et attentif et sa capacité à se forger une vision globale, il interroge par exemple la diététique pour améliorer l’expérience de jeu et le contexte physiologique des joueurs. Ces derniers sont parfois intensément mobilisés sur des compétitions de plusieurs heures !

Antoine, qui a suivi une filière sport études en handball, sport avec lequel il a également fait ses premières armes dans le coaching, pratique désormais beaucoup moins le sport « en vrai », et joue lui-même assez peu à Fortnite et autres jeux « attracteurs universels de l’attention de nos jeunes ». Il préfère suivre des parties de haut niveau plutôt que jouer avec son « faible » niveau.

Un ravageur du maïs
Le fameux ravageur
©wiki-commons

Il faut quand même préciser qu’Antoine Pasquier soutient dans quelques semaines sa thèse intitulée « De la preuve de concept à l’optimisation : utilisation d’une espèce d’acariens prédateurs du sol comme moyens de lutte alternative au pesticide chimique contre un ravageur des racines du Maïs ». Ça laisse finalement peu de temps pour prendre les manettes ou exercer son tir croisé en extension….

Quèsaco des acariens comme alternative au pesticide chimique ? Les travaux scientifiques d’Antoine Pasquier sont mis en bande dessinée dans le Sciences en Bulles « Eurêka » spécialement édité pour la Fête de la Science 2021. Et Antoine a brillamment participé à « Ma Thèse en 180 secondes », où il est question d’agrosciences, donc, mais aussi d’un fameux village d’irréductibles gaulois…

Quels liens… ?

À suivre sur Echosciences Provence-Alpes-Côte d’Azur

Retrouvez l’interview complète d’Antoine Pasquier :

Le livre gratuit Sciences en Bulles « Eurêka » sera disponible à partir du 1er octobre 2021 dans les librairies et médiathèques participant à la Fête de la Science et sur les Villages des Sciences. Participez aux ateliers proposés et gagnez le vôtre !