Pneu hiver ou été, quelle différence ?

Publié par Apprentis pas Sages - Membre du Réseau Culture Science PACA, le 8 janvier 2022   370

Pneu hiver/été quelle différence ?

L’adhérence dépend : du poids qui pèse sur la roue, de la capacité de la gomme à épouser les aspérités de la route et de l’adhésion : capacité de la matière de la roue à adhérer à celle de la route.

La différence, c’est d’abord la gomme car elle est au contact de la route et permet l’adhérence du pneu. Sa souplesse dépend de la température de transition vitreuse du matériau et est fonction des ingrédients mélangés dans la « recette » du pneu. En dessous de cette température, la matière se vitrifie, devient dure et cassante, comme un élastique qu’on mettrait au congélateur. Plus la température baisse, plus le pneu perd de sa souplesse, n’épouse plus correctement le revêtement de la route, perd en adhérence. Les pneus été ont une température de transition vitreuse autour de 7°C. La composition des pneus hiver permet d’abaisser cette température.

Les sculptures sont plus profondes et plus larges sur les pneus hiver pour évacuer l’eau ou la neige sur les côtés. Des lamelles sur les sculptures rompent les liaisons entre les molécules d’eau qui se trouvent sur la route. On peut y trouver des rainures assez fines sur les côtés, qui compriment la neige lorsqu’ils roulent, la faisant fondre.

Les pneus hiver ne sont pas des pneus neige, qui eux, sont fait pour rouler sur la neige, avec des rainures encore plus profondes.

La gomme des pneus hiver est trop souple à la chaleur, ce qui « colle » le véhicule au sol, et oblige à consommer plus d’énergie pour le faire bouger, sans compter qu’elle s’usera plus vite et peut augmenter la distance de freinage.